[ Covid-19 ] Pertes de recettes record à Dakar Dem Dikk

0
640

 

Dans son édition de ce samedi 2 mai, le jour,al Sud Quotidien informe que la société de transport Dakar Dem Dikk risque de tomber en faillite si la pandémie du Coronavirus dure longtemps au Sénégal. Selon le journal, cette entreprise publique de transport urbain et interurbain a enregistré 95 % de pertes de recettes depuis le début de la crise. Espérant relancer la boite avec la subvention accordée par l’Etat pour compenser les pertes, la direction générale de cette société est finalement déçue par  l’enveloppe que le gouvernement vient de dégager pour soutenir 3D.
En effet, là où  des sociétés  comme  Aftu ont  reçu de la part de l’Etat une subvention de 500 millions d francs Cfa  par mois, la société Dakar Dem Dikk a pour sa part reçu 600 millions par mois comme compensation de la part de l’Etat du Sénégal, ce qu’elle estime insuffisant.

A cause des mesures des restrictions en matière de déplacement des populations  prises par les autorités pour freiner la propagation du coronavirus, la société Dakar Dem Dikk a changé son emploi du temps. En plus du nombre réduit de places (de moitié), les horaires de rotation ont connu de fortes modifications. L’intervalle de mise en circulation est compris entre 7h15 à 15h. Ce qui n’est pas sans conséquences pour la société de transport. Le réseau interurbain (Sénégal Dem Dikk) a été également suspendu depuis le début du couvre-feu au Sénégal.

Pour permettre à cette société de faire face à ses charges et de survivre après la pandémie du Covid 19 l’Etat avait promis de le soutenir.  Aujourd’hui, 3D juge que l’enveloppe reçue du gouvernement sénégalais est  «dérisoire» : «Cela ne suffit même pas pour notre petit déjeuner ! Mais ce n’est pas en période de guerre que les militaires vont entrer en mutinerie», a déclaré un haut responsable de la société, joint au téléphone par le journal.

La société récoltait  40 millions de recettes par jour, avant la pandémie de Covid-19. De plus, là où  d’autres sociétés de transport travaillent chaque  jour avec un chauffeur et un receveur de 5 heures du matin à 22 heures, DDD travaille avec 3 chauffeurs et 3 receveurs pour la même tranche horaire sans oublier  les (RSP) -Réserves sans programmes- (des chauffeurs en stand by). Enfin,  ses dépenses en carburant sont estimées à 150 millions de francs Cfa  par semaine. Si la pandémie perdure et que l’Etat ne revient pas sur sa décision  en augmentant la subvention,  la société Ddd risquerait tout bonnement de mettre la clé sous le paillasson.

Tract