Dans les piques de l’As ce lundi : agressions en plein jour à Dakar

0
406

Sentract-

ALERTE : DES AGRESSIONS EN PLEIN JOUR A DAKAR ET SA BANLIEUE
A travers les réseaux sociaux, les populations alertent sur la recrudescence des agressions à Dakar et sa banlieue en plein jour. Des cas d’agressions en plein jour sont notés à Diamaguène et à Pikine près de l’arène nationale, au rond-point Case-bi…Des témoins renseignent que des groupes d’agresseurs circulent librement dans la rue, récupèrent tranquillementles téléphones, les sacs et les scooters des passants. Ces scènes ont été notées à Diamaguène et au rond point Mbao. Au rond point Case-bi, les délinquants profitent des embouteillages pour ouvrir les portières des véhicules et chiper les objets de valeur, notamment les téléphones, ordinateurs etc. Il faut que cette situation risque de s’accentuer avec l’approche de la fête de tabaski. Les gens se demandent où se trouvent les forces de l’ordre. En tout cas, la situation est devenue inquiétante et préoccupante.

LES COLLECTIVITES TERRITORIALES COURENT DERRIERE 05 MILLIARDS
Le coordonnateur national du Forum Civil tire sur le ministre des Mines et de la Géologie. Complicité, duplicité ou incapacité du ministère des Mines et de Géologie à rendre opérationnels certains Fonds miniers ? Ainsi, s’interroge Birahime Seck qui doute des capacités du ministre Oumar Sarr à manager le département ministériel. A l’en croire, en 2019, au moins la somme de 05 milliards Fcfa est non recouvrée par les collectivités territoriales, au titre du Fonds d’Appui auDéveloppement Local(FADL). De plus, les sites miniers s’avèrent être de véritables catastrophes environnementales et sociales, alors que la loi exige des titulaires de permis et autres d’ouvrir et d’alimenter un compte fiduciaire dédié à la réhabilitation de l’environnement, souligne Birahime Seck. Cependant, regrette le coordonnateur du Forum Civil, on assiste à une diversion voulue et entretenue pour ne pas rendre opérationnel le fonds de réhabilitation des sites miniers (FRSM)

MOSQUEE LAYENNE DE YEUMBEUL : MACKY SALL MET 100 MILLIONS
La mosquée layène de Yeumbeul va bientôt sortir de terre. Alors que la communauté layène a lancé une opération de collecte de fonds, le Président Macky Sall contribue pour 100 millions Fcfa pour la reconstruction de la mosquée. C’est le ministre de l’Economie et natif de la commune, Amadou Hott (représentant le chef de l’Etat à la cérémonie de collecte) qui a donné la nouvelle. Pour sa part, Amadou Hott a contribué à hauteur de 10 millions Cfa. La rencontre a vu la participation du porte-parole des Layènes, Serigne Mouhamadou Lamine Laye, des dignitaires religieux et des autorités locales, tels que les maires de Yeumbeul Sud et Yeumbeul Nord. Amadou Hott a relevé l’importance que le chef de l’Etat accorde au projet et à toutes les autres préoccupations de la communauté Layène avant de préciser que sa contribution n’est que pour le début, afin que les travaux démarrent.

AFFAIRE JULES F. X. B
Notre article sur l’escroquerie au visa qui avait secoué Grand Yoff impliquant un certain J.X.F.B, a fait réagir ce dernier. Jules X.F.B soutient qu’après son déferrement au parquet par la Police de Grand Yoff, les plaignants qui l’ont accusé gratuitement sans preuves ne sont jamais présentés au tribunal. Il explique qu’il est libre de ses mouvements et qu’il est prêt à répondre à ses accusateurs qui, à deux reprises, ont refusé de se présenter à un procès. «Je suis libre et suis prêt à répondre à mes accusateurs. Ces personnes qui avaient porté plainte contre moi ne se sont jamais présentées au tribunal. Et, je l’ai dit au juge qui m’a relaxé. Il y a des témoins dans cette affaire dont certains sont en Gambie», a soutenu Jules F.X.B au bout du fil.

«YEUMBEUL CA CANAM» VEUT CHASSER BARA GAYE
Le mouvement «Yeumbeul ca Canam » dirigé par le coordonnateur communal des enseignants de l’Apr, Matar Thioune, sollicite la construction d’un stade et d’une maison de loisirs pour les jeunes. Matar Thioune s’est indigné, par ailleurs, de la gestion du maire libéral Bara Gaye qui a, selon lui, montré ses limites dans la prise en charge des préoccupations des populations. Selon M. Thioune, l’édile de Yeumbeul mérite des sanctions. Il appelle à l’unité des responsables locaux de la mouvance présidentielle pour bouter hors de la municipalité Bara Gaye. Il a fait cette déclaration lors d’un tournoi d’équipes de quartiers de la localité. Le responsable de l’Apr a remis 120.000 Fcfa et des trophées aux équipes finalistes.

MARCHE DES PENSIONNAIRES DU CENTRE TALIBOU DABO
Craignant la fermeture de leur établissement, les élèves du centre Talibou Dabo, soutenus par leurs parents, comptent organiser aujourd’hui une marche pacifique. Ce, pour demander aux autorités de revoir leurs copies. A souligner que ce centre accueille des enfants vivant avec un handicap

A.D.B VOLE LE TELEPHONE DE SA SŒUR POUR SE SAOULER
Alcoolique, A. D. B pète les plombs dès qu’il prend un verre. Il n’hésite pas à tirer sur tout ce qui bouge. Sa sœur B .B, enseignante de profession, a en fait les frais. Elle avait donné son téléphone portable à son frère pour qu’il l’amène chez un réparateur. Mais A.D.B est allé vendre le téléphone avant de se fondre dans la nature. Dès que la dame a réclamé son téléphone, A. D. B s’est emporté et l’a abreuvé d’injures avant de la menacer. Complètement paniquée, B.B s’est rendue à la Police de Grand-Yoff pour porter plainte contre son frère. Convoqué par les limiers, A.D.B a déclaré avoir agi sous l’effet de l’alcool. Il avoue avoir vendu le téléphone à 25.000 Fcfa avant de se rendre dans un bar pour se saouler. Suffisant alors pour qu’il soit placé en garde à vue pour abus de confiance, menaces et violences à ascendant.

MOBILISATION DE BBY A «GOXU MBACC»
Le quartier de «Goxu Mbacc» de Saint-Louis a été hier, le lieu de convergence des militants de la coalition Benno Bokk Yaakar. Ils sont venus assister au meeting de Babacar Gaye, responsable de l’Apr et administrateur du Fonds de Développement des Transports terrestres. Occasion saisie par MonsieurGaye pour promettre d’améliorer les conditions de vie des populations de Saint-Louis. Babacar Gaye et ses militants ont désigné Mansour Faye comme leur candidat à la mairie en 2022. Les lebous proposent la candidature de Diouf Sarr Des dignitaires Lébou de Yoff et Ouakam sifflent la fin de la récréation. Ils ont une fois encore plaidé pour la candidature de l’édile de Yoff pour la ville de Dakar. Tirant à boulets rouges sur Doudou Diagne Diecko et Mame Matar Guèye, les dignitaires ont recadré le dernier nommé pour son intervention par rapport au dossier du titre foncier de l’ancien aéroport. Dignitaire à Yoff, Ousmane Sylla Sarr accuse Doudou Diagne Diecko d’être la marionnette d’Amadou Bâ. Lui emboitant la pas, le Jaaraf Doudou Mbengue affirme que Abdoulaye Diouf Sarr a le soutien des lebous.

IBRAHIMA DIAGNE DE CCR DECLINE SES AMBITIONS
La liste de candidatures aux élections locales de janvier 2022 s’allonge de jour en jour. Dans chaque localité du Sénégal, des politiques sortent de leurs réserves pour annoncer leur candidature au niveau de leur commune. N’échappant pas à la règle, Ibrahima Diagne vient de postuler pour la mairie de Diaoulé situé dans l’arrondissement de Diakhao, dans la région de Fatick. Membre de la Convergence des Cadres Républicains (CCR), il dit avoir le profil idéal pour représenter l’alliance pour la République (Apr) aux élections locales de 2022 au niveau de sa commune. «Je suis candidat pour apporter les changements nécessaires dans la conduite des affaires de notre commune », déclare l’inspecteur de l’Éducation et coordonnateur national adjoint du Projet d’Amélioration de l’Education de Base en Casamance (PAEBCA). Conscient que la commune est un démembrement de l’Etat et que le maire doit comprendre parfaitement la synergie qui existe entre les actions du pouvoir central et celles relevant du conseil municipal, Ibrahima Diagne s’engage à inscrire ses actions dans le cadre global défini par l’Etat tout en mettant en œuvre des actions locales pour le développement de la commune. Pour ce faire, il compte utiliser une approche participative avec les femmes et les hommes mais surtout les jeunes de la commune sans exclusivité. « Les compétences seront mobilisées vers un seul objectif: améliorer les conditions de vie et d’existence de la population afin de développer la commune. Et en ma qualité de responsable de l’Alliance pour la République (APR) et cadre du système éducatif, je crois et je suis même convaincu de pouvoir porter ce projet et ces changements pour consolider les nombreux acquis enregistrés avec son Excellence Monsieur Macky Sall et maintenir l’espoir avec les actions à venir ou en cours prévues dans le programme 535 », rassure-t-il.

2.071 PERSONNES INTERPELLEES A LA CITE «IMBECILE»
La gendarmerie poursuit ses opérations de démantèlement des zones réputées criminogènes. Samedi dernier, les pandores ont effectué une descente musclée à Darou Salam, plus connu sous le sobriquet de «Cité Imbécile» (Hann-Mariste). Sous le commandement du Colonel Abdou Mbengue, commandant la Légion Ouest, les pandores ont interpellé 2.071 personnes dont 115 femmes. Les personnes interpellées sont originaires de 07 pays dont le Sénégal. D’après le colonel Mbengue, 28 personnes ont été arrêtées pour infractions à la loi pénale, 03 pour recel, 09 pour détention et usage de chanvre indien et 16 pour détention d’armes blanches. Un important lot de matériels a été saisi, notamment des gourdins, des coupes coupes, des pieds de biche, des câbles électriques qui appartiendraient au Ter, un moteur hors-bord et 22 cornets de chanvre indien.

LES EX-TEMPORAIRES DES CHEMINOTS ET YANKHOBA DIATARA
Les ex-temporaires des chemins de fer sont très reconnaissants à l’endroit du ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diatara. Ils lui ont exprimé leurs remerciements, suite à son intervention auprès de son collègue en charge des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo. Ce dernier a pu leur dégoter une enveloppe d’un milliard à la veille de l’inauguration de l’institut supérieur d’enseignement professionnel de Thiès (ISEP). Il s’agit du reliquat des arriérés des indemnités des ex-temporaires des cheminots. A noter, par ailleurs, que le ministre Yankhoba Diatara présidait l’atelier de renforcement de capacités des parlementaires sur la gouvernance monétique samedi. Le thème de ces travaux porte sur : «Moderniser et adapter la Poste à l’ère du numérique». Il a partagé avec l’assistance sur le potentiel de La Poste afin de la positionner comme le premier fournisseur de service financier digital du Sénégal. A l’en croire, le Groupe La Poste constitue un vecteur irremplaçable pour la mise en œuvre de cette stratégie d’accès des populations défavorisées et vivant en milieu rural ou péri-urbain aux services financiers de base. Yankhoba Diatara est optimiste que La Poste peut se réinventer grâce à l’implication de toutes les parties prenantes notamment l’Artp, sur la base de nouvelles propositions, de paradigmes partagés, de garanties étatiques renouvelées et de ressources humaines de haute qualité.

Sentract