(Tract)- Il n’est plus de ce monde mais son nom est toujours au cœur des débats de justice. Le défunt Doyen des juges qui avait auditionné Ousmane Sonko sur l’affaire des 94 milliards avait suscité un gros malaise au sommet de l’État.  Parce que, selon, le journal « Rewmi », le defunt juge d’instruction Samba Sall s’est fait taper sur les doigts par la hiérarchie étatique pour avoir simplement entendu le leader des Patriotes.

«Le Doyen des juges, Samba Sall m’avait avoué devant ses avocats et son greffier, lors de notre dernière face-à-face le 3 mars 2021, qu’il s’était fait taper sur les doigts par toute la hiérarchie étatique pour m’avoir simplement entendu en 2019 en qualité de partie civile», a révélé le leader des Patriotes.

Tract