« l’ADEPME, structure de référence au niveau continental, dans l’accompagnement de l’entrepreneuriat » (Officiel, ministère)

0
327

SENtract-L’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME), dirigée par Idrissa M. Diabira, a su se hisser comme une structure de référence au niveau continental depuis sa création, a indiqué, jeudi, le Secrétaire général du ministère du Commerce et des PME, Samba Ndaw.

’’Depuis 20 ans, l’ADEPME n’a ménagé aucun effort pour l’épanouissement et le rayonnement des PME sénégalaises dynamiques et compétitives. Au cours de cette période, elle a su se hisser comme structure de référence au niveau continental’’, a-t-il dit.  M. Ndaw a notamment évoqué le classement du Centre du commerce international (ITC), une agence onusienne et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui place l’ADEPME 3ème sur 25 en Afrique, 1ère en zone CEDEAO et 18ème sur 64 dans le monde.

Le Secrétaire général du ministère du Commerce et des PME intervenait lors de la cérémonie d’ouverture d’un forum sur le 20ème anniversaire de l’ADEPME à l’occasion de la 29ème édition de la foire internationale de Dakar (FIDAK), qui se déroule du 6 au 20 décembre. La démarche de l’ADEPME rentre en parfaite alignement avec les orientations du chef de l’Etat, d’une administration tournée vers la performance, a-t-il souligné.

’’Le présent forum vise à définir le modèle africain d’accompagnement à l’ère post-Covid et dans le contexte de la zone de libre-échange africaine’’, a-t-il fait valoir. Le SG du ministère du Commerce a noté que ce forum représente une bonne opportunité pour réaliser une évaluation ex-post de la politique en faveur des PME.  Pour lui, les principales contraintes au développement des PME sont liées aux dysfonctionnements de l’environnement administratif, juridique et institutionnel. Il a également cité les difficultés d’accès au financement, l’insuffisance des capacités techniques et de gestion des promoteurs ainsi que l’inadéquation du système d’assistance et de l’accès aux services non financiers. Pour sa part, le directeur général de l’ADEPME, Idrissa Diabira, a indiqué que beaucoup de choses ont été réalisées pour faire de leur institution ce qu’elle est aujourd’hui.

’’Cette demi-journée se veut pédagogique pour consolider les acquis que nous avons pu avoir, pour tenter de formuler le besoin d’accompagnement dont il s’agira de décider’’, a-t-il ajouté.  Il a laissé entendre que les résultats des employés ’’piliers de cette structure et des partenaires se traduisant par la confiance, marquent le chemin parcouru par l’agence’’.

’’L’ADEPME détient un rôle stratégique dans la promotion des intérêts des entreprises et l’appui aux PME’’, a quant à elle, souligné la directrice-résidente de la coopération allemande au Sénégal (GIZ), Ulrike Ebeling.  Elle a rappelé que les PME et PMI représentent 98% des entreprises du Sénégal, ce qui fait d’elles, l’épine dorsale de l’économie du pays.  ’’C’est dans ce contexte qu’intervient le projet sénégalo-allemand sur le renforcement de capacité d’investissement des PME au Sénégal, financé par le gouvernement allemand et mise en œuvre par la GIZ en étroite partenariat avec l’ADEPME’’, a-t-elle ajouté.

Avec l’APS