Affaire du bébé de Kaolack : liberté provisoire pour l’aide-infirmière

0
46

SENtract – Le sit-in et la pression sociale des syndicalistes et personnels de santé en soutien à l’aide-infirmière Mme Seynabou Diéne a fini par payer.

 

Du nouveau dans l’affaire du décès déclaré mort alors qu’il était vivant et envoyé à la morgue de l’hôpital El Hadj Ibrahima Niass de Kaolack. Après avoir été déférée au parquet de Kaolack, rapporte Le Témoin, l’aide-infirmière responsable de cette bourde, Seynabou Diène, a bénéficié hier d’une liberté provisoire.

Ce, après la lettre de désistement présentée par le plaignant, le père du nouveau-né finalement décédé, Alassane Diallo. D’ailleurs, cette note a été introduite le mercredi, ce qui expliquait le retour de parquet qui a été notifié à l’aide-infirmière car le maitre des poursuites n’avait pas reçu ladite lettre qui montre que la plainte a été retirée.

Ce jeudi, après réception de la lettre et enregistrement au niveau du parquet, la soignante a été libérée de façon provisoire en attendant son procès prévu le 18 mai prochain. Les charges retenues contre elle sont mise en danger de la vie d’autrui et usurpation de fonctions de médecin.