Dans Le Témoin : Abdoulaye Wade a 48h pour régulariser les parrainages de sa liste de députables

0
113

AFFAIRE DES CÂBLES DU TER LE RÉQUISITOIRE D’UN PROCUREUR EN COLÈRE NOMMÉ OUSMANE DIAGNE
L’acte de vandalisme perpétré par des voyous contre le Train Express Régional (Ter) a mis le procureur général Ousmane Diagne dans tous ses états. Au même titre d’ailleurs que tous les citoyens sénégalais et particulièrement les passagers de la Banlieue dakaroise. Depuis un certain temps, souligne le procureur Ousmane Diagne dans un communiqué publié hier, des actes de dégradation, de prévarication et d’incivisme sont constatés de manière récurrente sur le tronçon du Train Express Régional dit TER. « Les derniers en date ont été commis dans la nuit du 09 mai 2022 au niveau de la voie n°2, dans les environs de Thiaroye, où les enquêteurs ont pu relever que soixante mètres de câbles ont été sectionnés et emportés. Les constatations matérielles ont permis par ailleurs de retrouver sur les lieux et de mettre sous scellé des scies à métaux et un coupecoupe qui ont probablement servi à la commission des faits » lit-on. Pour le défenseur de la société Ousmane Diagne, ces actes, qui mettent en danger la sécurité et la vie des usagers du TER ainsi que l’outil de transport et les installations techniques, relèvent d’une gravité extrême et sont susceptibles d’être qualifiés d’actes de terrorisme, de destructions, dégradations et dommages criminels de véhicules de toutes sortes visés par les articles 279-1, 407 et suivants du Code Pénal outre qu’ils menacent la liberté de circulation des populations. « C’est pourquoi, j’ai donné des instructions à la Section de Recherches de la Gendarmerie de mener toutes les investigations utiles afin d’élucider toutes les circonstances de ce méfait, d’en rassembler les preuves et d’identifier le ou les auteurs. Au regard de la gravité des faits, l’enquête sera traitée avec toute la diligence requise et la loi sera rigoureusement appliquée à l’encontre de toute personne impliquée d’une manière ou d’une autre » a déclaré le Procureur général que l’on sent très en colère contre les fossoyeurs, saboteurs, voleurs et casseurs de ce patrimoine national qu’est le Train Express régional dont les Sénégalais, en tout cas les habitants de la région de Dakar, ont fini de s’approprier.

PARRAINAGES  COALITION «WALLU» VICTIME D’UN…REMPLISSAGE
La coalition « Wallu » de l’ancien président de la République Me Abdoulaye Wade risque de ne pas participer aux prochaines élections législatives. Car son dossier a été rejeté pour insuffisance des parrainages nécessaires. Un fait triste et scandaleux pour un Parti cinquantenaire comme le Pds qui se respecte ! En effet, la coalition « Wallu », dont ce parti constitue la locomotive et qui comprend donc d’autres partis, n’a validé que 30.356 parrainages sur les 34.580 requis. En cherchant à connaître les raisons de cette situation inédite, « Le Témoin » quotidien a appris que beaucoup de responsables de « Wallu » se sont contentés de faire du remplissage au lieu de chercher de vrais parrainages. Autrement dit, ils remplissaient des fiches en se basant sur les cartes de membres vendues voire en y mettant de faux noms, des numéros de cartes nationales d’identité inventés etc. pour donner le maximum de parrainages possible à la direction du Pds et, ainsi, espérer se faire investir en une place éligible sur la liste. Autrement dit, dans l’espoir de se tailler une bonne place « députable ». Un vrai crime électoral dont Me Wade est victime. Mais bon, tout n’est pas encore perdu puisque « Wallu », qui n’a pas touché le sol avec ses quatre appuis, dispose encore de 48 heures pour régulariser et réparer les dégâts. C’est-à-dire effectuer une remontada de quelque 6.000 parrainages. Certes, c’est en principe dans les cordes du Pds mais, étant donné que ce jadis grand parti n’est aujourd’hui que l’ombre de lui-même, cette remontada risque donc de ressembler à une mission quasi impossible. Impossible ? Justement, Me Abdoulaye Wade, tête de liste de Wallu, ne connaît pas ce mot !

COALITION WALLU (BIS)
Les parrainages nécessaires pour participer aux élections législatives de juillet prochain semblent être le nœud gordien de certains partis ou coalitions de partis. Le PDS considéré comme le navire amiral de l’Opposition a vu sa liste rejetée pour doublons. Une grosse surprise pour ce parti qui a longtemps misé sur le leadership et la maestria de Maitre Wade pour affronter les bastilles et les voix du peuple. Avec l’âge avancé de son timonier et la défection de la plupart de ses cadres qui ont rallié la mouvance présidentielle, l’administration interne de ce parti semble éprouver d’énormes difficultés pour rassembler des listes de parrainages. Malgré ce qu’en dit Nafissatou Diallo qui estime qu’ils n’ont aucun problème pour passer. Après le rejet des listes de la coalition de Bougane Gueye Dany, entre autres, la coalition de Wade dispose de 48 heures pour régulariser sa liste et ses doublons.

LES DÉPITÉS  DES  ÉLECTIONS LÉGISLATIVES LE MAIRE DE GRAND-YOFF JETTE L’ÉPONGE
Annoncé comme suppléant sur la liste départementale de Dakar, le maire de Grand-Yoff, Madiop Diop, informe, dans un document, les militants, sympathisants, l’opinion nationale et internationale qu’il se retire de la liste de la coalition Yewwi Askan Wi pour les élections législatives de Juillet 2022. Il précise qu’il en a informé qui de droit et a également déposé sa lettre de désistement au niveau du Ministère de l’Intérieur et donne rendez-vous à la presse dans les jours à venir pour plus de détails. Encore un dépité des investitures en attendant d’autres.

53ÈME ANNIVERSAIRE AHMADOU MBAYE MAODO  CE SAMEDI À TIVAOUANE
Comme chaque année, avec la bénédiction de Serigne Mbaye Sy Mansour, Khalife général des Tidianes et de Serigne Maodo Sy Dabakh, le célèbre homme de radio et président de tous les communicateurs traditionnels du Sénégal, Haj Mansour Mbaye, célèbre le Gamou annuel de son défunt père El Hadj Ahmadou Mbaye Maodo. Cette année marquera le 53e anniversaire de cette cérémonie religieuse tant attendue. Ce sera le samedi 14 mai à Tivaouane. La cérémonie sera placée sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République Macky Sall, de Mme Aminata Mbengue Ndiaye, présidente du Hcct et de M. Idrissa Seck, président du Cese. Plusieurs dignitaires religieux et autorités politiques sont attendues. Les deux marraines de cette 53ème édition sont Mme Marième Faye Sall, Première dame, et Adjaratou Ndella Wade. Au cours de cette journée du souvenir et de recueillement à la mémoire de feu Ahmadou Mbaye Maodo, des hommages seront rendus à d’autres illustres disparus comme El Hadj Tamsir Sakho, El Hadj Pape Malick Sy, El Hadj Ousmane Diagne père de Me Dior Diagne, El Hadj Ousmane Sène Bley, Ousmane Tanor Dieng, El Hadj Lamine Mbengue, El Hadj Idrissa Gueye etc. Pour la petite histoire, feu El Hadj Ahmadou Mbaye Maodo a consacré toute sa vie au service du saint homme de Tivaouane, d’où le sobriquet de « Maodo » collé à son nom.