Mort d’un jeune à Bop: la Police se déculpabilise

0
71

SENtract – Le jeune dont le corps calciné a été retrouvé vendredi à Bopp est décédé, après avoir été brûlé en tentant d’ »allumer un pneu avec un liquide inflammable’’, indique la Direction des relations publique de la Police nationale, dans un communiqué. 

 

Le corps sans vie de cet individu de sexe masculin non encore identifié, a été découvert au quartier Bop, près de la Mosquée Massalikoul Djinane, vendredi, lors de la manifestation de Yewwi Askan Wi.

« D’après les premières constatations effectuées et des renseignements recueillis sur place, il s’agirait d’un manifestant. En effet, c’est quand ce dernier voulait allumer un pneu avec un liquide inflammable, que ses habits ont pris feu, causant malheureusement son décès », explique le communiqué. Il signale que la dépouille mortelle a été acheminée à l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar, pour « les besoins de l’autopsie ».

Tout en s’inclinant devant la mémoire de la victime, la police annonce qu’une enquête « est ouverte en vue de l’identifier et déterminer avec exactitude les circonstances de son décès ».

Selon la Croix-Rouge sénégalaise, le corps calciné d’un adolescent a été retrouvé vendredi à Colobane vers la Mosquée Massalikul Djinane. L’organisation humanitaire déclare ignorer si le décès est lié aux échauffourées survenues le même jour à Dakar. « Nous avons récupéré le corps sans vie d’un adolescent carbonisé dans un habitat de fortune. On ignore les causes de l’incendie », a expliqué Nfally Sadio, le chef du service communication et marketing de la Croix-Rouge sénégalaise, dans un entretien téléphonique à l’APS.

Vendredi, des échauffourées ont éclaté entre la police et des manifestants, dans certains quartiers de Dakar, dont Colobane, où se trouve la place de la Nation et où la coalition YAW, dirigée par les opposants Khalifa Sall et Ousmane Sonko, et son allié Wallu Sénégal, avaient prévu de tenir des rassemblements. Les deux coalitions voulaient ainsi protester contre l’invalidation de l’une des listes de candidature de Yewwi, en dépit de leur interdiction par les autorités administratives.

Selon plusieurs médias, une personne a été tuée dans les échauffourées survenues à Ziguinchor, ville dont Ousmane Sonko est le maire depuis les dernières élections locales. Les deux coalitions avaient également prévu d’y organiser un rassemblement, malgré l’interdiction des autorités.

Une autre personne a également été tuée à Bignona, à une trentaine de kilomètres de Ziguinchor où des jeunes ont tenté de manifester vendredi.

Plusieurs blessés ont par ailleurs été enregistrés à Dakar et Ziguinchor dans différents heurts entre des jeunes et la police.