Tragédie : des dizaines de migrants sont morts entre le Maroc et Melilla

0
48

SENtract – Au moins 23 personnes sont mortes le vendredi 24 juin aux portes de l’Europe. 2 000 migrants ont tenté aux premières heures de la matinée de franchir le mur d’enceinte entre le Maroc et l’enclave espagnole de Melilla.

 

Selon une source politique marocaine contactée par «RFI», les victimes ont été tuées, soit dans une bousculade, soit en tombant du haut mur d’enceinte (6 mètres de haut) qu’elles essayaient d’escalader. Ce qui rend la tentative très difficile et dangereuse.

Cette fois-ci, cas sans précédent, les migrants ont surpris les forces de l’ordre en cisaillant une des portes grillagées qui mène à Melilla avant de rejoindre le centre de détention. Les gardes civils ont assuré que cette tentative a été menée de façon très réfléchie, déterminée et violente et ce, malgré l’usage d’hélicoptères.

Une source espagnole renseigne à «Rfi», suivi par L’AS, que les migrants auraient pu être bien plus nombreux à passer si la coordination et la collaboration avec les forces marocaines n’avaient pas été excellentes, car les gendarmes marocains ont pu stopper l’essentiel des candidats au passage en force.

Côté espagnol, Eduardo de Castro, le président de l’enclave de Melilla, la plus haute autorité politique de cette ville autonome, a dénoncé une «réponse disproportionnée» du Maroc à la tentative de passage en force des clandestins.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a accusé samedi « les mafias qui se livrent au trafic d’êtres humains » d’être responsables du «violent assaut» à la frontière avec le Maroc à Melilla.