Tuerie des Africains de Ceuta et Melilla: plus de 200 morts « clandestinement »

0
86

SENtract – L’émigration clandestine est au-devant de la scène depuis quelque temps. D’après l’Ong Horizons sans frontières, le bilan s’est alourdi à Ceuta et Melilla.

 

Selon le président de l’Ong, Boubacar Sèye, ce qui s’est passé à la frontière entre l’Espagne et le Maroc est un génocide. Car, fait noter L’AS, les informations qui sont parvenues à Horizons sans frontières (HSF) feraient état de plus de 200 Africains tués dans l’enclave de Ceuta et Melilla.

C’est d’ailleurs, dit-il, ce qui explique leur enterrement dans la précipitation, sans autopsie ou enquête. Du côté des Etats africains, dénonce Boubacar Sèye, seule la Gambie a accepté de reconnaître ses morts, les autres ont refusé.

Des rescapés sénégalais seraient empêchés de témoigner pour confirmer des victimes sénégalaises de ce drame.