Législatives au Sénégal: tour d’horizon des outsiders

0
36
Elections au Sénégal / Illustration

SENtract – Dernière ligne droite dans la campagne pour les législatives du 31 juillet au Sénégal. Huit listes sont en compétition. Les principales coalitions de la majorité – Benno Bokk Yaakaar, et de l’opposition -Yewwi Askan Wi / Wallu Sénégal, sont sur le devant de la scène. Mais il faudra aussi compter avec les outsiders.

 

L’Assemblée nationale, Pape Diop la connaît bien, puisqu’il a présidé l’institution entre 2002 et 2007. Ancien proche du président Abdoulaye Wade, ancien maire de Dakar, il est tête de liste nationale de sa coalition, Bokk Gis Gis Ligguey. Candidat malheureux à la mairie de la capitale en janvier dernier, il fait de nouveau cavalier seul.

Autre parcours pour Pape Djibril Fall. Le journaliste et chroniqueur, à la tête de la coalition «Les Serviteurs / MPR», se lance pour la première fois dans une élection. «Il veut sortir de la bipolarisation de la vie politique», «il connaît les préoccupations des jeunes», affirme un partisan.

De son côté, Bunt Bi, bien que membre de la coalition présidentielle, se présente cette fois encore sous sa propre bannière. Son président, El Hadj Ibrahima Mbow dirige la liste nationale. Parmi ses priorités : l’industrialisation et la modernisation de l’administration.

Enfin, la coalition Naataangue Askan Wi. Sa liste nationale est dirigée par le guide religieux Sheikh Alassane Sène, mais la formation est affaiblie par des divisions internes.

Par RFI/ Charlotte Idrac