[Législatives] Cumul des mandats: Aar Sénégal, pour une loi contre la boulimie

0
69

SENtract – La coalition Alternative pour une Assemblée de rupture (Aar- Sénégal) entend introduire une proposition de loi contre le cumul des mandats, une pratique à laquelle elle réitère son opposition à un moment où la campagne pour les Législatives bat son plein, maires, autres élus locaux ou ministres redoublant d’ardeur pour convaincre les électeurs.

 

C’est par la voix d’Abdourahmane Diouf, l’un de ses candidats investis sur la liste nationale, que la coalition de l’opposition a réaffirmé son engagement dans ce sens, estimant que «la période des députés-maires ou ministres-maires est révolue», rapporte L’AS. «Quand on a été récemment maire d’une ville, il y a six mois, on doit se contenter de faire le travail pour lequel on a été élu, d’autant plus qu’ils ont énormément de difficultés à mettre en œuvre leurs programmes», a-t-il indiqué lors d’une tournée à Rufisque.

Abdourahmane Diouf estime que les maires ont assez à faire pour se payer le luxe de chercher encore à se faire élire après avoir à peine étrenné leur écharpe. «Les maires n’ont pas les moyens et doivent faire preuve de beaucoup d’ingéniosité pour avoir un bilan. Et je trouve qu’aller faire une autre campagne six mois après son élection, pour être député, ce n’est pas respecter le mandat qui a été confié par les populations», a-t-il fustigé.