Sommet des Présidents: un «king-sommeil» de l’électricité fait disjoncter Macky Sall

0
37

SENtract – Calme et serein de nature face à de pareilles situations, le président de la République Macky Sall a cette fois-ci «disjoncté» suite à une coupure d’électricité dont il a estimé qu’elle était de trop.

 

C’était hier à l’hôtel King Fahd Palace (Dakar) où il présidait la cérémonie de lancement de la reconstitution des fonds du programme Ida-20 en compagnie de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernements de pays africains clients de l’IDA ainsi que des dirigeants d’institutions régionales et des représentants du Groupe de la Banque mondiale. Et soudain, une coupure d’électricité a plongé la salle dans le noir.

Cela a suffi pour perturber l’introduction du discours du président Sall. « Je voudrais avant toute chose dire que cette coupure est un signe de contre-performance. Qui n’est pas acceptable par rapport à nos volontés d’émergence. Quelque part, il y a quelqu’un qui n’a pas fait son travail. Et en Afrique, on n’a pas la culture de la sanction. Je trouve que cette action doit être sanctionnée. Parce qu’on ne peut pas avoir une rencontre aussi importante, et que les responsables de l’hôtel acceptent des situations pareilles. Le protocole doit régler ce genre d’incident qui n’est pas tolérable. Si nous voulons avancer, il faut savoir sanctionner quand les choses ne marchent pas », s’est emporté le président Macky Sall.

Qui de la Senelec ou de l’hôtel King Fahd Palace est responsable de ce délestage ?, interroge Le Témoin. En tout cas, qui dit délestage, dit forcément la Senelec puisqu’elle a le monopole de la distribution de l’électricité! Sauf si la direction de l’hôtel s’était déconnectée du réseau de la Senelec à cet instant-là pour actionner son groupe électrogène le temps d’un sommet.

Ce qui est peu probable… Seule une enquête peut situer les responsabilités de cette coupure d’électricité qui a fait sortir le président Macky Sall de ses gonds. Au point de le pousser à menacer d’ «électrocuter» ceux qui l’ont électrocuté devant ses pairs.

Preuve des nombreux dysfonctionnements dans ce pays que les thuriféraires du régime essaient de masquer sous une « communication » mensongère !