Pression aqueuse: l’intersyndicale de Sen’eau décrète une grève de 48h

0
47

SENtract – L’intersyndicale des travailleurs de Sen’Eau (Sutes et Sates) maintient la pression.

 

Hier, à l’issue de leur assemblée générale, Elimane Diouf et ses camarades ont encore décrété 48 heures d’arrêt de travail sur l’étendue du territoire national afin de maintenir la pression.

Le porte-parole de l’intersyndicale, Oumar Bâ s’est réjoui de la détermination des travailleurs à avoir gain de cause, fait noter L’AS, même si la direction n’a pas encore manifesté une bonne volonté dans le cadre de la satisfaction de leur plateforme.

Sauf changement, les deux parties vont se rencontrer aujourd’hui pour entamer les pourparlers. Seulement, prévient Oumar Ba, le début des discussions n’empêche pas de poursuivre le mouvement d’humeur jusqu’à l’obtention de quelque chose de concret.

Il ajoute dans la foulée que si des propositions concrètes allant dans le sens de satisfaire la plateforme revendicative sont faites, ils peuvent lever le mot d’ordre de grève. Le syndicaliste rappelle que plus de 80% des travailleurs suivent le mot d’ordre au niveau national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici