(Senntract)-Le leader de Pastef, Ousmane Sonko et ses alliés préfèrent s’abstenir, du moins pour le moment, de tout commentaire, sur la transhumance de pape Diop. La révélation est du responsable de la communication de Pastef, El Malick Ndiaye. « Au lendemain de la transhumance de monsieur Idrissa Seck, le Président Ousmane Sonko nous avait invités à nous abstenir de tout commentaire car chacun est libre de faire ses choix politiques. C’est valable pour le cas Pape Moustapha Diop », a-t-il réagi, selon nos confrères de Pressafrik.

Pour Rappel, Pape Diop rejoint hier, le groupe parlementaire qui sera mis sur pied par la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakar. Grâce à son ralliement, le camp du pouvoir cumule désormais 83 sièges sur 165.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, à la tête de la coalition Bokk Guiss Guiss Liguey, avait obtenu un siège lors des dernières élections législatives, où l’opposition et la majorité sont arrivées au coude à coude, le plaçant lui et deux autres députés en « faiseurs de roi »

Sentract