DECRET N° 2022 – 1777 DU 17 SEPTEMBRE: La Coalition JUSTE donne sa position et liste les incohérences : La Coalition JUSTE donne sa position et liste les incohérences

0
79

Sentract – Le décret N° 2022 – 1777 du 17 septembre 2022 portant répartition des services de l’Etat ne fait pas l’unanimité chez les acteurs politiques. En effet, après lecture, la Coalition Juste s’en est réjoui mais y a tout de même observée quelques oublies. Et sur une note rendue publique, la coordonnatrice de la dite Coalition donne leur position tout en listant les incohérences notées.

Ndèye Leila Sow nous fait savoir: « Dans le tempo du fast-tract, le Décret n° 2022 – 1777 du 17 Septembre 2022 portant répartition des services de l’Etat et du contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation publique entre la Présidence de la République, la Primature et les ministères a été publié. Nous ne pouvons que nous en réjouir tout en mettant quelques réserves à ces dites répartitions. En parcourant, ledit décret n° 2022 – 1777 du 17 Septembre 2022, il nous est apparu que le Ministère de la Jeunesse, de l’entreprenariat et de l’emploi n’a rien qui le rapproche de l’entreprenariat qui doit permettre la création de richesses et d’emploi. Une bizarrerie renforcée par l’existence de l’entreprenariat dans plusieurs ministères tels que le Ministère de la Famille avec Direction des Organisations féminines et de l’Entreprenariat féminin et le Fonds national de l’Entreprenariat féminin, le Ministère de la Formation professionnelle avec le Centre d’Entreprenariat et de Développement technique » a-t-elle argumenté.

Et la coordonnatrice de la Coalition JUSTE poursuit: « Mieux encore, la Présidence conserve la Délégation générale à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes qui devrait être l’outil majeur du Ministère de l’entreprenariat. De plus, ce Ministère de la Jeunesse, de l’entreprenariat et de l’emploi ne contrôle aucun établissement public, aucune société nationale et société à participation publique ».

Et pour finir, Mme Sow formule leur vœux: « Enfin, en l’absence d’un Ministère dédié à l’entreprise, nous voudrions pour plus de cohérence que le Bureau de Mise à Niveau qui est l’Agence de Développement et d’Encadrement des PME et la Direction des PME soient rattachés au Ministère du Développement Industriel et des Petites et Moyennes Industries. Lequel prendra la dénomination de Ministère du Développement Industriel et des Petites et Moyennes Entreprises pour prise en charge efficace du Secteur privé national » demande-t-elle.

Hadj Ludovic

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici