[Business du crédit téléphonique] La Sonatel « attache un prix élevé au respect des lois et règlements [par Wave] »

0
142
SENTRACT – Wave et Orange Money jouent les prolongations de la guerre commerciale. Après que l’opérateur sénégalais à capitaux américains Wave ait saisi le régulateur ARTP pour le faire statuet  au sujet du refus de Orange de lui permettre de vendre du crédit via sa plateforme, l’opérateur a capitaux minoritaires français Sonatel livre sa version des faits : Orange battre en brèche les accusations de Wave.
 
Dans un communiqué, Orange indique que  « la Sonatel a été saisie par Wave pour distribuer du crédit Orange. Pour donner le choix à nos clients, nous leur avons proposé, depuis le mois dernier, une offre avec des conditions techniques et tarifaires conformes à celles offertes à nos autres partenaires, notamment notre filiale Orange Finances mobiles Sénégal (OFMS) qui commercialise le service Orange Money ».
 
Mais, poursuit Orange Sénégal : « Wave estime que nous devons lui offrir une rémunération supérieure à ce que nous lui avons proposé pour couvrir les gratuités qu’il offre ». Ce que Orange, qui dit attacher « un prix élevé au respect des lois et règlements », a refusé.
 
Toutefois, Orange exprime sa disposition à « continuer les travaux dès que Wave aura accepté l’offre ».
SENTRACT