Déluge de « coquettes » en perspective : quand Kadialy Gassama dénonce le « féminisme de mauvais aloi » de Soham Wardini »

0
109

Sentract – Vouloir s’adosser à la question genre pour réclamer un quota de candidatures pour les femmes pour les prochaines locales. Une telle volonté affichée par le maire de Dakar sortant, Mme Soham Wardini, pour plaider l’acceptation de sa candidature et celles de toutes les autres femmes, c’est tout simplement « du féminisme de mauvais aloi » selon le socialiste Kadialy Gassama.

 

L’économiste rufisquois ajoute, selon cette relation du journal Le Témoin, que « si Soham Wardini veut déclarer sa candidature à la ville de Dakar, elle est libre. La candidature est avant tout une affaire personnelle. Toutefois, vouloir s’appuyer sur la discrimination de sexe pour justifier une candidature est non seulement anti constitutionnel et anti démocratique, mais cette attitude est déraisonnable, déloyale et anti républicaine».

Le cadre socialiste rappelle que « la démocratie, c’est le fait majoritaire par le suffrage universel, quel que soit le sexe. Au surplus, au-delà des personnes porteuses d’enjeux, ce qui importe le plus, c’est le projet et celui ou celle qui, en dernière instance, est à même de mieux le porter ».

« Arrêtons de faire du féminisme réactionnaire, à la limite dangereux parce que divisionniste de la société. Nous pouvons admettre la discrimination positive pour l’équité, mais jamais contre la démocratie en dérivant vers une discrimination corporatiste » conclut Kadialy Gassama qui certainement ne manquera pas de recevoir une bonne dose de représailles de la part des mouvements féministes. Un déluge de « coquettes » en perspective !

Sentract