Education routière : le sort des 3 filles fauchées mortellement indigne le président Macky Sall

0
43

Sentract – L’accident tragique au cours duquel trois jeunes filles, élèves de leur état et répondant aux noms de Dieynaba, Maïmouna et Fatimata avaient été tuées vendredi dernier à hauteur du village de Doubangué (commune de Gamadji Sarré), sur le chemin de leur lycée, cet accident donc s’est invité hier en Conseil des ministres.

 

Le président de la République, ému par ce drame, s’est incliné devant la mémoire des trois victimes. Il a tenu à présenter les condoléances attristées de la Nation, fait noter Le Témoin, aux familles des victimes et à toute la communauté éducative du Sénégal et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Macky Sall a rappelé au Gouvernement la nécessité de renforcer, à titre préventif, l’éducation routière dans les programmes scolaires et dans les établissements d’enseignement, avec le concours des services compétents de l’Etat, notamment, la nouvelle Agence nationale de Sécurité routière (ANASER), qui doit se déployer avec célérité et efficacité.

Le Président de la République a invité le ministre en charge des Transports terrestres à engager la réflexion sur les modalités d’amélioration du système de transport des élèves et étudiants dans les centres urbains et périurbains, notamment dans la perspective de la mise en service prochaine du TER et du BRT.

Par ailleurs, les ministres en charge de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur ont été invités à prendre toutes les mesures de sauvegarde appropriées, en liaison avec les ministres en charge des Forces armées, et de l’intérieur, afin d’encadrer, d’une part, l’occupation de l’environnement immédiat des établissements scolaires et universitaires et, d’autre part, les activités commerciales autour de ces structures publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici