[Histoire vraie] « Une femme volée de sa force psychologique » (Par Joannice Maganga)

0
95

SENtract – Plusieurs personnes ont vaincu des choses affreuses, des traumatismes vécu dans leur enfance, qui pour certains, n’ont pas pu guérrir.
Discutant dans un moment de confession avec une de mes amies d’enfance elle m’a relaté ces bléssures qui lui ont fait tant de mal… voici ce qu’elle m’a confié :
« Petite, mes cousins ,cousines et certains membres de ma famille disaient que j’étais laide et que jamais personne ne voudrait prendre pour épouse une femme comme moi.
J’ai donc grandi avec ce sentiment d’infériorité,qui me rongeait et m’empêchait d’être épanouie..D’aimer et de me sentir aimé, à l’âge de 13 ans j’ai été violée. Mais suite à cela, j’ai décidé de me taire pour éviter des moqueries encore sur moi! Entrant au lycée, c’était le coup de grâce pour moi ,car chaque jour mes condisciples ne rataient pas une occasion de me montrer mes défauts et se moquer de moi.
Quelques fois j’ai pensé au suicide, à ne plus jamais retourner à l’école car j’étais choquée par tant de cruauté venant d’enfants comme moi. J’ai décidé alors de plus parler à qui que ce soit. Je me suis donc renfermée sur moi. J’ai eu du mal à l’accepter en tant qu’être humain, en tant que femme, habituée à la douleur pour moi c’était devenu normal ce que je vivais. J’ai eu des hausses de tension artérielle, mais Dieu était avec moi.
Quelques années plus tard, j’étais en première année universitaire, en rentrant chez moi j’ai trouvé des jeunes de mon quartier m’attribuant le VIH sida! Car être mince pour eux voulait forcément dire maladie… J’ai encore reçu un coup d’une maladie invisible qui a fortement affecté mon physique,mon mental ,mon psychologique..
Un jour sur Facebook,on me suggérait des amis et là j’ai eu le coup de foudre pour un bel homme, il n’était pas le plus beau  que j’avais vu,mais pour mon cœur il était. J’ai donc fait le premier pas quelques mois après je lui ai fait connaître mes sentiments, il m’a dit oui! Mais ne m’a rien promis en retour, je me suis dit qu’avec le temps ces sentiments viendront, cet homme allait m’aimer,me considérer,me respecter ! J’ai cru que côté sentimental, j’allais être la femme heureuse que j’ai tant souhaité être. Ce jeune homme, dont je suis tombée éperdument amoureuse au travers des messages ,de sa magnifique voix, de ce qu’il dégageait pendant nos conversations,de ce que je pensais connaître de lui, a eu honte de me dire « bonjour » lorsque nous nous sommes vu . J’ai vu du dégoût pour moi dans son regard,des nausées vis à vis de ma personne, j’ai eu un choc émotionnel, je me suis demandée : même bonjour ! ? Ne pouvait-il pas le dire!? étais-je si désagréable à regarder que ça !?J’ai compris,que j’ai voulu me donner avec toutes les fibres de mon corps à quelqu’un qui ne m’aurait jamais fait sortir en public,et que si par malheur j’étais tombée enceinte,il aurait détesté notre enfant fallait, j’ai su qu’il faut connaître véritablement une personne avant de lui donner son cœur.
Aujourd’hui ayant terminé l’université , travaillant déjà, je me suis rendue compte de toutes ces fois où je me suis fait beaucoup de mal à cause de la méchanceté humaine,du manque d’éducation de certaines personnes.
Aujourd’hui ce que j’ai vécu à fait en sorte que je ferme mon cœur à l’amour,aux gens, même à mes proches… pour tout le traumatisme psychologique causé.
Aujourd’hui,je m’adresse à ces jeunes qui passent par mon vécu, on ne perd pas sa dignité par amour, on ne quémande pas l’amour ,si une personne ne vous aime pas… Ça fait mal c’est vrai ! Mais sachez vous donner de la valeur vous même.
Aux parents donner une éducation irréprochable à vos enfants, ils ne peuvent pas bafouer celle d’autrui et apprenez les à prendre à compassion les autres.
Je ne souffre d’aucune maladie physique, mais mentalement, je me reconstruis! »

Pour Sentract
Joannice Maganga, à Lomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici