(Senetract)- Le rappeur et membre du mouvement Y’en a marre, Landing Mbissane Seck dit Kilifeu, a entamé une grève de la faim pour exiger une liberté provisoire après plusieurs refus de ses demandes. Préoccupation…

Le fondateur d’Afrikajom Center, Alioune Tine exprime sa grave préoccupation face à la situation du rappeur et activiste Kilifeu. D’après lui, le rappeur a décidé d’arrêter de s’alimenter et sa famille n’arrive plus à le joindre.

« J’exprime ma grave préoccupation face à la situation de l’artiste activiste Kilifeu. Il a arrêté de s’alimenter, sa famille n’arrive même plus à le joindre », a twetté Alioune Tine. Se disant très préoccupé par sa situation, Alioune Tine demande à ce que les autorités judiciaires soient plus clémentes et lui accordent une liberté provisoire.

Pour rappel, le rappeur Simon a pu bénéficier d’une liberté provisoire lors de son dernier face à face avec le juge. Par contre Kilifeu est toujours maintenu en prison. Et selon Y en a marre, rien ne justifie ce maintien, puisqu’il remplit toutes les conditions pour une mise en liberté provisoire.

Sentract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici