MORT SURPRENANTE DU PRISONNIER ABDOU FAYE : sa famille et Frapp réfutent la thèse du suicide

0
164

(Tract)- La famille de Abdou Faye rejette la thèse du suicide. Selon son père, des traces de sang ont été retrouvées sur le corps de son défunt fils, laissant croire qu’il a subi des châtiments corporels. Face à la presse au siège du mouvement ’’ Frapp France Dégage’’, la famille d’Abdou Faye attend les résultats de l’autopsie pour saisir la justice.

Abdou Faye, complice présumé de Baye Modou Fall alias Boy Djiné, qui s’était évadé de prison avant d’être arrêté par les gendarmes à Missirah, a été annoncé mort, hier mercredi, 9 juin 2021, au commissariat central de Dakar où il était en garde à vue. Il se serait tué par pendaison. Ce qui suscite une vive polémique.

La police s’est jusque-là gardée de communiquer sur le dossier. Pourtant, selon l’ancien commissaire divisionnaire, Boubacar Sadio, sa responsabilité est engagée. « À travers sa cellule de communication, la police devait sortir un petit communiqué. Cela pourrait participer à calmer les esprits. Il faut le dire, il y a sa responsabilité qui est engagée, même si, dans un premier temps, on peut dire qu’soit morale. Parce que le défunt était sous sa garde. Maintenant, pour ce qui est de la responsabilité administrative, c’est l’enquête qui va la déterminer’’, pense Sadio.

Pour l’activiste, Guy Marius Sagna, il s’agit d’une mort de trop dans les locaux de la police. L’activiste qui a décidé de prêter main forte à la famille de Abdou Faye réclame justice à travers une enquête indépendante.

Tract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici