Spéculation sauvage sur l’artemisia au Sénégal

0
301

A Dakar, trouver de l’artemisia relève désormais du parcours du combattant. Des dizaines de distributeurs de la tisane vendue sous le label Lion Vert, contactés, indiquent qu’ils n’ont plus la tisane en rayons.

Cette ruée vers la tisane au Sénégal tire son origine de la publicité faite mondiale faite à l’artemisia par le président malgache Andry Rajoelina, dont le pays a développé le Covid-Organics, un « remède miracle » contre le Covid-19. Il peut être utilisé à titre préventif et curatif, selon Andry Rajoelina qui cite les chercheurs de l’IRMA (Institut malgache de recherches appliquées).

Distribuée à la population malgache, la tisane ne devrait pas donner ses premiers résultats avant quelques semaines. Mais, elle séduit déjà en Afrique. Dans un appel par visioconférence, Macky Sall a manifesté l’intérêt du Sénégal à disposer de quelques échantillons du Covid-Organics, sans écarter la possibilité de passer une commande.

Il n’en fallait pas plus pour que certains sénégalais voient en l’artémisia la solution dans un contexte de terreur marqué par l’expansion du coronavirus.

 

Les prix à Dakar risque de monter  : « cette rareté du produit est le résultat de l’œuvre de certains revendeurs. Ils s’approvisionnent auprès des distributeurs sous un autre prétexte mais en réalité c’est pour le revendre plus cher ». Dans les boutiques agréées le produit coûte  2.500 F, mais selon un distributeur, certains revendeurs le cède au double voire au triple, de son prix initial.

Le sège de la maison de l’Artémisia qui se trouve à Diamniadio, est à pied d’œuvre pour approvisionner leurs distributeurs pris d’assaut.

Tract