Violences au « pouvoir » : Sonko raille les jeunes militants de l’APR

0
57

[Tract] – Le leader de Pastef a jeté des pierres dans le jardin de la convergence des jeunes républicains en conclave à Tambacounda durant le week-end.

Venu présider un «ndogu» (rupture du jeûne, ndlr) des jeunes de Pastef, relate L’AS, Sonko raille les jeunes du parti au pouvoir dont la rencontre a été émaillée de violences.

Ousmane Sonko a demandé aux jeunes de Pastef de retenir que le parti est une famille. «Tout à l’heure en venant, on m’a montré les images d’une rencontre de jeunes à Tambacounda où les chaises volaient dans tous les sens», dit-il en faisant allusion aux jeunes de l’APR. Il dira à ses militants qu’il ne faudrait jamais qu’à Pastef, aujourd’hui ou plus tard, on arrive à cette situation. On peut avoir nos contradictions, ce qui est normal, mais il ne faudrait pas en arriver là, lance Sonko.

Et d’ajouter : «Souvent on dit que c’est quand les gens accèdent au pouvoir et qu’il y ait des enjeux d’argent qu’ils se querellent. En tout cas, il n’y aura jamais d’enjeux d’argent avec nous parce qu’on ne distribuera pas l’argent public. Celui qui s’attend à cela n’a qu’à plier bagages».

A l’en croire, recueille le journal L’AS, s’ils s’imposent une certaine discipline, une fois au pouvoir, ils n’auront pas de problème avec l’argent public.

Tract